• Info producteur : Le savon de Naplouse (partenariat Fipsouk / Cambusiers)... Palestine.

    Le savon de Naplouse

    La fabrication de savon est de tradition très ancienne dans la région du Proche-Orient qu’on appelle le bilâd al Châm (Nom donné à l’ensemble géographique constitué par la Syrie, le Liban, la Jordanie et la Palestine historique, qui constituait avant la Première Guerre Mondiale un sous-ensemble de l’Empire ottoman. Il s’agit d’un sous-ensemble dans un sens représentationnel, car le bilâd al-Shâm n’a jamais constitué une circonscription administrative ottomane).

    Cette tradition repose en premier lieu sur la culture de l’olivier. Que ce soit sur la côte ou dans l’arrière-pays, les centres de fabrication de savon sont tous d’anciens centres de presse des olives. La fabrication de savon est d’abord une production domestique et villageoise, à partir de l’huile restant de la production annuelle. Peu à peu se sont développés des centres citadins de production, des « villes du savon ». Les plus célèbres sont Alep en Syrie, Tripoli au Liban, et Naplouse en Palestine.

    Le processus de fabrication

    Le savon de Naplouse représente la permanence d’un savoir-faire traditionnel. Le Cheikh Al Rabûh al Dimashqî, mort en 1327, écrivait : "Naplouse est une ville où il fait bon se promener (...) Dieu très haut et tout-puissant l’a comblée de l’arbre béni, l’olivier, et son huile est transportée dans les régions égyptiennes, et du Levant et au Hedjaz (...) dans des caravanes, (...) et on en fait un savon délicat, transporté jusque dans les îles de la Méditerranée."


    C’est à partir de cette huile d’olive qu’est fabriqué le savon de Naplouse. A l’époque de l’occupation des Croisés (où cette industrie fut un temps monopole du roi), Naplouse acquit, une renommée grandissante pour la qualité de son savon, qui surpassa celle des autres villes de Palestine, et devint un centre important de fabrication régionale.

    Les Croisés se seraient tellement intéressés à cette activité qu’ils auraient rapporté le procédé de fabrication du savon en Europe jusqu’à la ville de Marseille, où s’est développé une industrie du savon à l’huile d’olive qui ressemble au savon produit à l’époque dans le bilâd al Châm.

    Tout au long de la période ottomane, l’industrie s’est développée pour se transformer en industrie citadine et florissante, avec l’acquisition par les grandes familles de la ville (vieilles familles citadines tout d’abord, puis familles de grands négociants) de bon nombre de savonneries situées en centre-ville.


    Philistin.fr | Fipsouk.fr

    Savoir faire & Patrimoine de Palestine

    Route de Rodez | 12630 Montrozier

    Tel : 05 65 73 11 23

    « Info en partage : Biocybèle 2013, 19 et 20 Mai à Graulhet (et pas Gaillac cette année !)Info en partage : Les grands projets inutiles "compensés"... ou comment remplir un trou en en creusant un autre... »
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :